Tu es ta Planète

Le mois de Janvier était incroyable. Son énergie était tellement fulgurante qu’elle m’a permis d’écrire des histoires, des articles forts, que tu peux retrouver en bas de cette page.

 

Il s‘est terminé avec des forces, des mouvements, des sentiments si transcendants, déroutants que comme je l’ai dit précédemment “j’ai sombré”.

 

Le 31 Janvier 2018 nous avons vécu trois événements astronomiques, la dernière fois c’était en 1866. Nous avons vécu une Super Lune Bleu de Sang (une pleine Lune, la seconde du mois, la plus proche de la Terre – la plus visible et grosse – éclipsé par l’ombre de notre Terre).

 

Pendant cette semaine, mon esprit a vagabondé sur les notions d’effondrement, de fin de notre civilisation. Loin de moi de jouer aux oiseaux de mauvaise augure mais nier le futur de notre société c’est être dans le Déni.

 

Si aujourd’hui je veux en parler avec toi, c’est que indéniablement j’ai compris que tout était lié. Quand j’ai commencé à faire mes recherches et lire des études à propos du SOPK, au fur et à mesure je me suis retrouvé à m’intéresser aux violences gynécologiques et obstétricales dont sont victimes les femmes. Puis à lire et étudier l’évolution, le statut et la place de la Femme dans notre société moderne.

 

Etonnamment j’ai aussi découvert que tous ces facteurs ne sont pas une histoire linéaire. Si on remonte assez loin, alors que la société construisait ses habitudes, son hygiène de vie autour de la Nature, de notre Terre en fait, elle se construisait aussi autour d’identités féminines, ces sociétés qu’on définissait comme Matriarcales. Il n’y avait pas de masculin et féminin en dualité, en supériorité ou en infériorité, il n’y avait pas même de binarité car elles reposaient sur une profonde observation de la Nature “sauvage” qui nous entoure, celle aujourd’hui même qu’on balaie, dont on est dégoûté et qu’on traite de bestial et sale. En contradiction avec la modernité qu’on utilise sans cesse aujourd’hui entre autre.

 

Je perds encore le rapport avec le SOPK ? Non pas du tout, et d’ailleurs cela ne s’adresse pas seulement aux femmes SOPK, mais aussi aux Endo’Girls et à toutes les êtres humains ne prenant pas la pleine puissance, ni le plein potentiel de leur Nature.

 

La Maladie est l’expression la plus forte et la plus significative que notre corps a pour communiquer avec nous. “Quelque chose ne va pas”, “Quelque chose ne tourne pas rond”, “Ça fait trop longtemps que ça va mal”. Et ce n’est pas TA faute, mais c’est à TOI de faire ce qu’il faut pour que ça aille mieux. Toi, moi, tous, nous avons cette responsabilité de soigner nos corps, nos mémoires, notre Terre.

 

Au début je me disais toujours “la Terre elle se relèvera toute seule, elle n’a pas besoin de nous”. J’ai longtemps mis sur un piédestal le Scientifique, comme une preuve, sans ambiguïté, de ce que l’on peut croire ou pas. On ne m’a pas appris que la Science, comme la médecine occidentale, est une méthode non une finalité qui a réponse à tout. Et des méthodes il en existe des milliers.

Il y a eu une Terre avant nous, il y en aura une après nous, c’est un fait qui repose sur cette méthode. Néanmoins si aujourd’hui je veux parler de Terre, je parlerai de nous tous, êtres humains ET êtres vivants. Et, selon moi, cette Terre-là est intrinsèquement lié à notre propre santé.

 

C’est quand tu décideras que tu fait partie de ce Tout, que tu ES un tout, qu’il est temps d’entrer dans la décroissance, dans la sobriété, dans l’observation de la nature, dans la coopération, que tu pourra commencer à “guérir”. Mais attention, cette maladie, ces stigmates, on les gardera en nous. Il n’existe pas de “miracles” dans la Nature, simplement des équilibres.

 

Retrouver sa place, se (re)trouver soi, dans sa Terre, dans son corps. C’est tout l’enjeu de cet effondrement.

 

Avec tout mon amour <3

 

[NB : n’aie pas peur, de nombreuses fois les civilisations sont tombées et nous sommes encore là pour en parler. Comme le souligne mon chéri “Que s’est-il passé quand il y a eu la chute de l’empire romain, on a créé des petites communautés équilibrés, tout simplement”. N’oublie pas, on a déjà vécu ça, on l’a juste mis dans un coin de nos mémoires 😉 ]

Crédits photo : Photo by luizclas from Pexels https://www.pexels.com/photo/afterglow-art-backlit-bokeh-556665/

Laisser un commentaire