Parlons d’Acomoclitisme

Coucou à toi, Guerrièr•e du Quotidien et Bienvenue dans ta Série de l’Été !

 

Oui je sais ce que tu vas dire… Mais c’est quoi ça, l’Acomoclitisme ? Pour le savoir, nous allons continuer notre périple médiéval européen…

 

Lors de l’épisode précédent, je t’ai parlé de la popularisation de l’épilation… Notamment celle du pubis.

 

L’acomoclitisme est le fétichisme sexuel des pubis glabres (sexy dit comme ça…). Celui-ci s’est réellement popularisé à partir du XIVe siècle. Mais celui-ci ne date pas d’hier (comme tu dois le savoir après les brèves “A l’origine de l’hygiénisme”), mais savais-tu que Ramsès II imposait l’épilation intégrale à son harem…  Non, en effet ça ne date pas d’hier…

 

Mais revenons à nos moutons… médiévaux. Le soucis, à la base dans les moeurs, il était plutôt recommandé de garder ses poils pubiens, pour cacher les parties “honteuses”.

 

C’est en Italie, notamment par les femmes, qu’elles prennent l’habitude oriental d’arracher ce poil, qu’elles considèrent comme une chose malpropre et puante.

 

On retrouve dans les écrits d’un aventurier du XVIe siècle, Verville, l’histoire de la femme d’un avocat parisien partie aux étuves (les bains publics) avec trop peu d’écus :

 

“Et advint que comme elle fut retournée et couchée avec son mari, ainsi qu’il la mignotait et prenait son jouet, il n’y trouvait du poil que d’un seul côté.

  • Ho, ma mie, comment ? On ne t’a pas bien servi. Ton cas est entre deux âges, il n’y a de la barbe que d’un côté !
  • Mon ami, dit-elle, on ne m’a fait de la besogne que pour mon argent.

Cette remontrance fut occasion qu’elle eut le lendemain un demi-écu pour se faire rajeunir l’autre côté…”

 

La suite au prochain épisode 😉 !

 

***

NB : l’Histoire est une science en perpétuelle mouvement. Ce que je dis aujourd’hui peut être faux demain, car on est pas à l’abri de nouvelles découvertes – et que je n’ai pas lu aussi tous les ouvrages sur le sujet ^^. Pour en savoir plus, je te renvoie vers la sublime vidéo des “Revues du Monde” sur “Peut-on faire confiance à l’Histoire ?” : https://www.youtube.com/watch?v=mBmi5IWuKHg&feature=youtu.be&t=8m3s

 

NB2 : tout commentaire à caractère agressif, humiliants, et n’ayant pour vocation que la haine de l’autre, sera AUTOMATIQUEMENT supprimés. Merci à toi et amour sur toi !

 

***

 

Bibliographie & Sources (pour votre plus grand plaisir !) :

  • Histoire du Poil de Marie-france Auzépi & Joël Cornette
  • Du Poil et de la Bête, Iconographie du Corps Sauvage en Occident à la fin du Moyen-Âge (XIIIe – XVe siècle) de Florent Pouvreau
  • Du Velu au Lisse : Histoire et Esthétique de l’épilation intime de Jean Da Silva
  • Un peu du site Womenology.fr aussi 😉

Laisser un commentaire