Celle/celui qui est fort•e

Coucou à toi, Guerrièr•e du Quotidien et Bienvenue dans ta Série de l’Été !

 

L’éradication du poil n’a pas toujours été une règle de fond au Moyen-Âge, car sa signification (et donc sa présence) est souvent lié à la force…

 

Un des clichés est notamment que la présence de poil est signe d’une vigueur physique hors du commun. Cette superstition est sûrement à l’épisode biblique de Samson – ébranlant les colonnes du temple de Bel. Tout comme l’anecdote fut reprise pour l’histoire de l’Hercule chypriote et gaulois, qui était aussi velu, et remarquable par sa force légendaire.

 

Le Moyen Âge offre maints exemples de héros dont la force est associée à la pilosité. Les légendes du Rhin confient la garde des trésors, des ruines et des vierges endormies à des géants poilus et barbus. D’ailleurs Pantagruel fut promis à un bel avenir dès sa naissance parce qu’il était recouvert de poils.

 

Ainsi, des Hébreux aux Grecs, des Grecs au temps médiévaux, l’idée qu’il existe un lien étroit entre la forte pilosité et la force physique s’est transmise. Et les femmes à barbe n’était pas exempte de cette croyance.

 

Car bien que l’on croyait qu’être totalement recouvert de poils était le signe du malin. Qu’une femme ait des poils, comme une barbe, ne la renvoyait pas à une possible possession du diable, simplement qu’elle est douée d’une extraordinaire force.

 

Après, Jésus n’était-il pas représenté avec une barbe ?

 

Suite au prochain épisode 😉 !

 

***

NB : l’Histoire est une science en perpétuelle mouvement. Ce que je dis aujourd’hui peut être faux demain, car on est pas à l’abri de nouvelles découvertes – et que je n’ai pas lu aussi tous les ouvrages sur le sujet ^^. Pour en savoir plus, je te renvoie vers la sublime vidéo des “Revues du Monde” sur “Peut-on faire confiance à l’Histoire ?” : https://www.youtube.com/watch?v=mBmi5IWuKHg&feature=youtu.be&t=8m3s

 

NB2 : tout commentaire à caractère agressif, humiliants, et n’ayant pour vocation que la haine de l’autre, sera AUTOMATIQUEMENT supprimés. Merci à toi et amour sur toi !

 

***

 

Bibliographie & Sources (pour votre plus grand plaisir !) :

  • Histoire du Poil de Marie-france Auzépi & Joël Cornette
  • Du Poil et de la Bête, Iconographie du Corps Sauvage en Occident à la fin du Moyen-Âge (XIIIe – XVe siècle) de Florent Pouvreau
  • Du Velu au Lisse : Histoire et Esthétique de l’épilation intime de Jean Da Silva
  • Un peu du site Womenology.fr aussi 😉

Laisser un commentaire